J’ai écrit…

Realité

Il est automne.

Les cheveux de la poétesse balayent le vent

Après une pluie qui a balayé la rue.

Une feuille dorée se libère

Et danse sa liberté aux yeux de la poétesse :

Lire en intégralité